Débuter le kitesurf

Beaucoup de personnes se posent cette question et celles qui vont immédiatement avec :

-Faut-il prendre des cours pour s’initier au kite ?
-Y-a-t’ il un âge ou un poids minimum pour apprendre le kite ?
-Le kite à plus de soixante ans est-ce possible ?
-Combien de temps faut-il avant de savoir naviguer en kite ?

Je vais donc répondre à toutes ces interrogations, et si tu as une autre question que je n’aborde pas, n’hésite pas à passer nous voir au shop ou à nous appeler au 06.78.39.92.87.

Comment débuter le kitesurf ?

La règle numéro une et la plus important de toute c’est : oui il est nécessaire de faire un stage avec un professionnel. En effet, c’est le seul moyen d’acquérir le bagage minimum pour accéder à l’autonomie. Et si jamais tu as un pote qui est méga champion du spot à côté de chez toi et qu’il peut t’apprendre ? Oublie… En effet, même si techniquement il est très fort, il n’aura sans doute pas la pédagogie ni la méthode pour t’enseigner la pratique, mais aussi la météo, les règles de sécurité etc.

Pour le choix du stage il existe plusieurs possibilités, il y a des stages hebdomadaires, ou alors à la carte. Il existe aussi des structures telles que l’UCPA qui proposent des séjours tous compris avec l’apprentissage du sport.

Il faut savoir qu’une semaine de cours est déjà un bon début. Les premiers jours sont consacrés à l’apprentissage du pilotage de la voile et à la familiarisation avec le matériel et le jargon propre à la pratique. On peut commencer à piloter avec un petit cerf-volant puis passer sur une aile de kite. Avant d’aller à l’eau avec la planche on débute par de la nage tractée : lu but est d’apprendre à remonter au vent lorsque l’on n’a pas pied. Cela te sauvera plus tard lorsqu’il s’agira de récupérer ta planche après une gamelle ! Puis vient les tentatives de premiers bords, les premières chutes, c’est certain tu vas boire la tasse. Et enfin, lorsque tout fonctionne bien, tu vas vivre ton premier bord. Celui-là il est vraiment magique et tu risques de t’en souvenir toute ta vie… Tu glisses enfin après tant de tentatives, il n’y a plus de bruit, que le vent dans tes oreilles et le clapot de l’eau, tu voudrais que ce bord ne s’arrête jamais !

Après une semaine de stage la plupart des stagiaires savent tirer des bords des deux côtés, certain arrivent aussi à remonter au vent, voire même à travailler les premiers demi-tours. Se posera alors la question avec ton moniteur de reprendre quelques cours ou alors de t’équiper avec ton propre matériel. La plupart des moniteurs proposent des sessions surveillées, c’est-à-dire que tu navigues de manière autonome mais tu as tout de même une radio et le moniteur est prêt à intervenir si nécessaire.

Et voilà c’est déjà le début de l’addiction. Car oui, j’aurai peut-être dû commencer par là pour t’éviter de lire inutilement tout le début : le kite est ADDICTIF ! Une fois tombé dedans, tu vas en vouloir encore et toujours plus. Ce mélange de liberté, de simplicité, de fun, de partage avec les autres riders, et le côté ressourçant que procure la navigation en kite en font un cocktail qui tout simplement rend heureux !

Quels sont les prérequis pour débuter le kitesurf ?

Il n’y a pas réellement d’âge minimum pour commencer le kite. La fédération française de vol libre (FFVL) prévoit un cadre de pratique pour les mineurs de moins de 10 ans, ceux de moins de 14 ans et ceux de moins de 18 ans.(https://kite.ffvl.fr/sites/kite.ffvl.fr/files/Cadre%20de%20pratique%20moins%20de%2018ans%282012%29.pdf)

La plupart des moniteurs acceptent les enfants s’ils font plus de 35kg soit autour de 11/12 ans. L’avantage du kite c’est que l’on peut adapter la taille de son aile à la force du vent mais aussi à son poids. Ainsi un adulte de 75kg pourra naviguer avec une aile de 10m² en même temps qu’un enfant qui aurait une 5m².

L’idéal avant de se lancer dans le kite c’est d’avoir déjà piloté un cerf-volant ou une petite aile de traction. Ça te permettra de gagner beaucoup de temps sur le pilotage du kite car tu seras déjà familier avec la « fenêtre de vol » et ses différentes zones de puissance.

De la même manière il n’y a pas d’âge maximum pour commencer. Dès lors qu’on est un minimum sportif et qu’on sait nager on peut faire du kitesurf. J’entends souvent des promeneurs s’extasier en regardant les kiteurs sauter. Systématiquement je propose à tout le monde de nous rejoindre dans cette pratique et bien souvent je reçois la réponse : « Oh non je suis trop vi(elle)eux pour ça ! »
Et bien c’est faux ! On peut avoir 60 ans et se régaler à chaque coup de vent.

Autre idée reçue : « faut avoir des bras très musclés pour pouvoir faire du kite ». C’est faux à nouveau ! Grâce à notre harnais, nous pouvons même naviguer en lâchant une main. Pour ceux qui ont connu la planche à voile, vous trouverez que le kite c’est trop facile et beaucoup moins physique.
D’ailleurs les bons kiteurs sont ceux qui naviguent tout en finesse et non pas en force.


T_HOTMER